FORUM DE DISCUSSION

La métrologie et le contrôle

L'accès à notre forum sur la métrologie et le contrôle est gratuit       

Damien : Comment calcule-t-on le coefficient d'aptitude d'un pied à coulisse ?

Jean-Marc : Le CMC est égal à IT/(2*Ir) avec IT l'intervalle de tolérance de la spécification à contrôler et Ir l'incertitude de mesure. Le CMC dépend de la valeur de l'IT de la spécification à contrôler. Il doit donc être défini pour chaque spécification.

DenisSA : Bonjour, Si j’ai une cote à 3.720 +.002/-.001 sur un dessin.  Effectuant ma mesure avec un instrument ayant une précision au 0.0001 j’obtiens une dimension de 3.7187. Soit un écart de 0.0003 en deca de ce que mes tolérances me permettent. Dois-je considérer que je suis hors tolérance ou bien dois-je arrondir ma mesure prise au nombre de décimale de ma cote de dessin (et alors je serais dans les tolérances). Merci, Denis.

Michel : Cette pièce est hors tolérance de 0,3 micron car la limite inférieure autorisée est de 3,7190000000 même si l'écriture est au micron. Cette pièce serait déclarée bonne avec une cote à 3.720 .002/-.0015. Compte-tenu de la tolérance au micron, la règle des arrondis peut-être appliquée après accord du Bureau d'Etudes. Dans ce cas, la règle des arrondis doit être écrite sur le plan de contrôle. Michel.

CyrilD : La doc fabricant de la MMT que j'utilise indique que la répétabilité est de 2,3 microns. Est-ce que je peux dire que l'IT mini contrôlable sur cette machine est égal à 18,4 microns (=2*Ir*CMC=2*2,3*4) soit 0,02 mm ?

Michel : La répétabilité est égale à ± incertitude de mesure. L'IT mini se calcule en multipliant la répétabilité par le coefficient d'aptitude du moyen C. L'IT mini est de 9,2 microns pour votre MMT.

DidierP : Pourriez-vous me dire si on peut mesuser une cote à +0,01/-0,01 avec un pied à coulisse à affichage numérique de 0,01 ? merci d'avance pour votre réponse, cordialement, Didier

Alain : L'aptitude d'un moyen de contrôle (C) ne dépend pas que de la résolution de l'instrument de mesure. Pour que le pied à coulisse convienne, il faut que l'intervalle de tolérance soit supérieur à 4 fois la répétabilité des mesurages. L'incertitude de mesure est toujours supérieure à la résolution. On peut donc dire que le pied à coulisse ne convient pas car le coefficient C vaut 1, la valeur mini normalisée étant 4.

Johann : J'ai mesuré la localisation d'un trou par rapport à un plan A. Le résultat de la MMT est de 105,356. Le catalogue constructeur de la machine indique que la précision est de 5 microns. Est-ce que je peux dire que la distance du trou par rapport au plan A est de 105,356 ± 0,005 ? Johann

Fabien : La précision définit l'erreur de mesure = erreur systématique + erreur aléatoire. Le résultat de mesurage peut donc être annoncé comme 105,356 ± erreur de mesure soit 105,356 ± 0,005.

Luc : Je voudrais savoir s'il existe en métrologie sur MMT une procédure pour mesurer les tolérances en zone de tolérance projetée ?

Michel : Il existe deux procédures de mesurage des tolérances en zone projetée. La première méthode consiste à matérialiser l'élément projeté en utilisant une pige et à venir palper directement sur la pige. Le coefficient d'aptitude du moyen C doit être calculé en tenant compte de la dispersion de mise en position de la pige et de ses défauts géométriques intrinsèques. La deuxième méthode consiste à palper directement l'élément tolérancé et à prolonger l'élément géométrique associé. Il faut dans ce cas tenir compte de l'incertitude de mesurage sur le rapport longueur de la zone projetée par rapport à la longueur de palpage. Cette technique s'applique également au taraudage. Le mesurage est effectué dans des plans perpendiculaires à l'axe du taraudage espacés d'un demi-pas.

Franck : J'ai un dessin avec le plan de jauge d'un chanfrein positionné avec une cote encadrée. Est-ce que je peux prendre la tolérance générale donnée par la norme ISO 2768-mK pour mesurer sa profondeur avec une bille ?

Jean-Marc : La norme ISO 2768 ne s'applique pas aux cotes encadrées désormais appelées dimensions théoriques exactes (TED) en cotation ISO. Normalement, à cette TED est associé une tolérance de profil d'une surface. La variation de déplacement de la bille pour mesurer la profondeur du chanfrein se calcule à partir de la valeur de la tolérance de profil d'une surface et de l'angle d'ouverture théorique du cône. Soit t la valeur de la tolérance et alpha l'angle d'ouverture du cône, la variation de déplacement de la bille est égale à t/sin(alpha/2).

Pseudo : Mot de passe :
Message :

 
 
Copyright © Alphatom 1999-2017, Tous droits réservés      |     Plan du site      |      Informations légales      |      Il y a actuellement 180 visiteurs connectés      |      Vendredi 20 Octobre 2017      |      03:26